Visita de trabalho ao Brasil ;-) UFU, Uberlândia

15Juil/120

Segunda-feira : nos voltamos na França

Posted by yann

Voilà, c'est lundi, jour de retour vers la France. Eduardo passe nous chercher à l'hôtel, pour récupérer les valises. Elles sont lourdes de souvenir, mais ne dépassent pas le poids maximum autorisé. Avec Iberia, on a droit à 2 fois 32kg, et là, j'ai à peine 25kg. Pas grave car c'est déjà lourd et il va falloir déplacer tout cela entre 2 aéroports et dans le RER/métro à Paris.

Mais avant petite photo prise du 8ème de l'hôtel Happy pour montrer qu'il fait encore super beau ce matin... profitons en car demain il pleut sur le nord de la France.

On décolle vers 15h20, donc on a le temps de passer au labo pour finaliser quelques trucs et surtout dire au revoir. Cette année est la dernière année du projet, donc pas de voyage l'an prochain. Il faut donc en profiter.

Sauvegarde, préparation du Wiki de Mirabelle sont au programme pour finir le séjour au Biolab. Ce matin Eduardo s'occupe de changer en Euro l'argent brésilien qu'il nous reste après le séjour. L'an dernier nous avions fait cela à l'aéroport de Sao Paulo, mais les taux de change pratiqué font perdre pas loin de 20-30%!!! c'est un peu du vol. Sur Uberlândia, c'est mieux.

Vers 12h on part manger une dernière fois au poids. Retour vers 13h, et à 14h Eduardo n'est toujours pas là... heu l'avion ne nous attendra pas ! Afraid

J'en profite pour faire quelques dernières photos de nos studieux collègues :

Pierre appelle Eduardo, il arrive.... Ouf rassuré. Direction l'aéroport.... Petit stress supplémentaire, nous n'avons que 3h à Sao Paulo pour changer d'aéroport et ré-engistrer les bagages... sachant qu'il y a minimum 1h de bus entre les 2...

L'avion au départ d'Uberlândia à déjà 1h de retard!!! pas cool du tout, cela nous fait arriver à 17h30 et là ce n'est pas bon... car c'est l'heure de bouchons dans cette mégapole. A priori, on devrait louper l'avion qui nous ramène vers la France!

L'1h de vol vers São Paulo accompagnée du premier Atarax se passe bien. A peine descendu on récupère nos bagages, la chance est avec nous, ils sont dans les premiers. Direction le bus à l'étage plus bas. Une fois les billets pris, on réussi à prendre le bus de 17h30 (1 toutes les 1/2 heures). Mais c'est l'heure des bouchons normalement.

Bizarrement, le bus roule sans s'arrêter... on arrive au Terminal 4 en 50 minutes, et 10 minutes plus tard on arrive au terminal 1 de Guarulhos. On se rend à l'enregistrement le plus rapidement possible. Il n'y a plus personne ! Il faut dire qu'il reste 1/4 d'heure avant la fermeture. Ouf, on a les cartons d'embarquement, reste plus qu'à passer la sécurité et hop zone internationale. Je perds ma bombe de mousse à raser que j'ai oublié de mettre en soute. Pas grave.

Encore quelques 10zaines de minutes d'attente, le temps pour Pierre de manger ses derniers "Pao de queijo" et pour moi d'acheter 2 mugs Brésil, histoire de liquider mes derniers reais.

Second Atarax et hop décollage pour l'Espagne ou on fait une rapide escale à Madrid. Le vol se passe sans trop de soucis et j'arrive même à dormir grâce à une 3ème pilule.

Arrivé à Madrid il fait toujours beau et chaud. Dernier avion en direction de Paris... Au fur et à mesure que l'on remonte vers le nord, les nuages apparaissent et on atterri sous la grisaille...

Jusque là, on a pas vraiment eu le temps de s'ennuyer tellement le timing était serré. Le retour m'a paru beaucoup plus court que l'an dernier. On récupère les bagages, et on prend la direction de la gare de l'est, d'où part notre TGV pour Metz.

18h04, la famille est sur le quai, et les enfants courent vers moi. Retour vers la maison, demain je prends congés pour me reposer et profiter de la famille après ces 20 jours "aure verde".

Pour la fin de semaine, il faut cependant préparer une petite présentation pour le séminaire du laboratoire, présentant nos travaux au Biolab.

Ce voyage au Brésil m'a permis de me réconcilier avec le vélo... même si j'en ai moins fait que pierre (ses mollets s'en souviennent encore). J'ai donc décidé de me racheter un VTT Approve

Un Look HT 1.2 d'occasion avec fourche Fournalès (11kg, ça change des 20kg de mon vieux Rockrider) : Merci Thierry et CAPES-COFECUB. Du coup hier petite balade cool de 22km avec mon plus grand sur notre voie verte et on a remis cela cet AP jusqu'au bout de la voie verte soit 28km.

http://goo.gl/jE8sM


Afficher Voie Verte sur une carte plus grande

Voilà, maintenant rendez-vous au mois d'octobre pour la venue d'Alcimar, pour finaliser ce beau projet France-Brésil.

9Juil/120

Domingo : churrasco de Edgard e tênis

Posted by yann

Dimanche, notre dernière vraie journée au Brésil. Notre séjour se termine et nous prenons l'avion demain après midi pour rentrer en France.

Mais pour l'instant, intéressons nous à notre journée de dimanche. Ce matin j'ai été réveillé vers 7h00 par un ami qui ne savait pas que j'étais au Brésil. Bien sur pour lui il était midi! De plus cela m'a couté 1€50 pour à peine 1 minutes de communication!

Petit déjeuner vers 8h30-9h, sans se presser, car Adriano passe nous chercher à l'hôtel vers 11h30. Ce matin, j'ai un peu la tête dans le gaz, et j'en profite pour me reposer et regarder le Grand Prix d'Angleterre. On rédigera sur le blog plus tard...

On descend vers 11h30 et nous prenons la direction de la maison d'Edgard. Il habite dans un des quartiers sécurisés tout près de celui d'Alcimar :

Il faut montrer patte blanche : Adriano doit donner son permis de conduite pour pouvoir rentrer. Nous arrivons chez Edgard, nous sommes les premiers. Il est déjà en train de faire cuire la viande :

Eduardo n'est pas là, mais il a une excuse : il a un match de volley ce matin. Angela et la famille Soares arrivent.

Alcimar est déçu car ce n'est pas lui le plus en retard. Il s'est fait battre par Eduardo qui n'arrivera qu'à 14h Who-s-the-man

Tout ce petit monde d'installe autour de la table pour déguster les morceaux de viande soigneusement sélectionnés et cuits par Edgard :

Les morceaux de viandes s'enchaînent, épicés ou non, accompagnés de manioc, de riz et salade de tomates. Nous terminons le repas par un "pudding glacé" et un "cafezinho adoçado" (du café sucré). Certains le trouvent trop sucré (ce sont plutôt les européens) et d'autres pensent qu'il n'y a pas de sucre du tout (plutôt les latinos américains) Happy-Grin

Puis pour digérer un peu, nous sortons de la maison pour se promener un peu et aussi voir les infrastructures disponibles dans le quartier. Nous nous rendons au skate-park. Au même endroit, il y a aussi un jeu d’échec géant et un city-stade :

Edgard nous dit qu'il y a aussi des cours de tennis. Eduardo remonte à sa voiture chercher les raquettes et nous voici repartis pour aller jouer au tennis!

Ce sont des cours en terre battue (la belle terre rouge du brésil, ou de l'Acaï si vous y rajouter une peu de sucre!) et une personne est chargée de ratisser le cours et de l'arroser pour qu'il soit toujours impeccable pour de nouveaux joueurs. C'est juste incroyable.... on se croirait dans un village vacances!

Pierre commence, mais tous les kilomètres à vélo ont eu raison de ses mollets (Et oui m'sieur, le sport ça se reprend progressivement Tounge-Out ). Au bout de quelques balles, il ne peut même plus marcher! Je reprends la suite, on ne peut pas se laisser le brésil gagner par forfait tout de même The-Incredible-Hulk

Je commence par jouer contre Adriano, puis Eduardo prend la suite. Cependant ce n'est pas facile d'avoir de bons appuis en Havaianas Tired mais la France tient le coup face au Brésil :Star-Struck:

Il est presque 18h et la nuit commence à tomber. Nous rentrons chez Edgard et découvrons Alcimar en pleine partie de bowling..... devant la télévision!

Il est temps de prendre congés de notre hôte. Un dernière photo devant la maison et nous nous dirigeons vers les voitures après quelques "abraços" très brésiliennes pour se dire au revoir.

Nous repassons chez Eduardo, pour dire au revoir à Bétania et Eduarda (Juan est chez sa mamie), car ce sera difficile de les voir demain. Pierre en profite pour se passer de la pommade sur ses mollets douloureux Whistling

Finalement nous rentrons à l'hôtel vers 19h30. Pierre ne pense pas ressortir, de plus nous n'avons pas faim du tout après toute la viande engloutie à midi!

Une petite douche réparatrice après le tennis me fera le plus grand bien. Ensuite je rédigerai un ou deux articles sur le blog, histoire de finaliser l'histoire de notre séjour ici.

Voila, demain matin rendez vous vers 9h pour mettre les valises dans le coffre. Ensuite direction le Biolab pour finaliser certaines choses et ensuite ce sera l'heure du départ et de l'Atarax Afraid

Allez, petite image pour le projet Capes-Cofecub :

8Juil/120

Sábado : às compras com Pedro e no clube Praia com Alcimar

Posted by yann

Samedi matin, après le petit déjeuner j'ai rendez vous avec Pedro, qui est rentré de France depuis quelques jours pour aller faire de courses. Il arrive à 10h "em ponto" accompagné de Laïs sa petite amie.

Pierre, lui, a pris rendez vous avec Eduardo pour aller faire une ultime balade en vélo dans la campagne brésilienne.

Dans un premier temps nous nous rendons dans un magasin qui s'appelle Miramontes (http://www.miramontes.com.br/). Mais Ssshh !!!

Ensuite on se rend au vieux marché pour trouver quelques choses de typique à manger ou autres.

Je suis aussi à la recherche d'un disque de Forro I-Wish Alors on prend la direction du shopping center. Après plusieurs magasin, je réussi à trouver tout ce que je voulais. Mais il me faudra revenir tout de même!

Il est déjà tard et nous avons rendez vous avec Alcimar vers 12h30 pour aller au restaurant. Eduardo ramène Pierre à l’hôtel et Alcimar arrive. Quel timing.... impeccable.

Nous repassons par la maison d'Alcimar pour prendre Laeticia et les enfants. Puis direction le "Praia Clube" (voir l'article http://www.brasil.morere.eu/?p=489.

Dans le complexe nous prenons la direction du restaurant car il est déjà 14h. La bas nous allons gouter le plat national : Feijoada avec une petite Caïpirinha.

Après le repas, les enfants veulent aller se baigner dans les piscines faites spécialement pour eux. Mais nous n'avons pas nos maillots. Qu'à cela ne tienne, le complexe possède une boutique et quelques minutes plus tard nous voici tous dans l'eau.

L'eau n'est pas très chaude dehors, nous nous rendons ensuite dans l'une des piscines ou l'eau est bien plus chaude. Les heures défilent rapidement et il est temps de repartir. Nous repassons par la maison d'Alcimar pour prendre un petit "cafezinho" accompagné de "pao de queijo" dont la recette ainsi que le savoir faire sont secret : "on les sort du congélateur et hop au four pour 20 minutes".

Puis nous prenons congés, car la famille Soares doit se rendre ce soir à une fête d'anniversaire. Il est 19h30 lorsqu'Alcimar nous ramène à l'hôtel. 30 minutes plus tard nous sommes de nouveau sur la route : direction shopping center et Carrefour pour les derniers achats.

Nous rentrons vers 22h après avoir dépenser pas mal d'argent pour les souvenirs...

La soirée se termine par l'écriture de 2 articles sur le blog.... Demain c'est le fameux "churrasco" d'Edgard.

8Juil/120

Quinta-feira e sexta-feira: a estabilização de edith

Posted by yann

Ce matin avant d'attaquer la programmation sur Edith, nous assistons à la soutenance de stage de fin d'étude d'une étudiante. Eduardo et Adriano sont les examinateurs. Le sujet du stage porte sur la comparaison de deux types de microscope à base de laser.

Après la présentation de 20 minutes, on passe à la partie question. Mais contrairement à chez nous, cette partie va ici durer presque 1h.

Ensuite direction le laboratoire pour corriger et améliorer Edith. On réalise des tests et des modifications pour que l’internationalisation fonctionne convenablement.

Pierre réalise différentes modifications sur le clavier basique d'Edith.

De mon coté, je me documente rapidement pour réaliser à l'aide de gource la vidéo du développement d'Edith sur les 3 derniers mois. Ensuite je réalise un petit montage avec openshot. Le résultat est le suivant :



Vendredi, je consacre une partie de la journée à expliquer à Andrei le fonctionnement du simulateur ainsi que les particularités de la programmation des blocs Virtools à l'aide du Visual Studio. Pierre, quant à lui, travaille avec Angela pour installer tous les outils de développement Edith sur son portable. Après l'avoir ajoutée dans Redmine comme développeur du projet, Pierre lui fait un topo sur le développement à l'aide de Git.

Cette longue journée de vendredi se termine et ce soir nous sommes invités chez Adriano pour goûter des vins chiliens accompagnés d'un pizzas.

Voila nos 2 semaines de travail au brésil sont quasi terminées, il ne nous reste que lundi matin, car le décollage d'Uberlândia est prévu à 15h20.... Atarax en prévision....

8Juil/120

Quarta-feira : aventureiros no meio do Brasil

Posted by yann

C'est notre dernier jour à la campagne. Ce matin, un long trajet en bateau est prévu pour aller voir une autre cascade.

Comme d'habitude, le temps est superbe, même s'il ne fait pas très chaud sur l'eau à 9h du matin. Il faut compter 45 minutes de bateau pour se rendre sur place.

Voici notre trajet :


Afficher Vers la cascade sur une carte plus grande

Au fur et à mesure que l'on se rapproche de la cascade, le lac se rétrécis. Il faut faire de plus en plus attention, car ce lac est artificiel et provient d'un barrage en aval. Du fait de nombreux arbres sont encore présents et certains troncs affleurent la surface de l'eau. Il serait malvenu de passer sur l'un d'eux! Je n'ai pas très envie de tester le gilet de sauvetage!

La cascade n'est pas très haute et ressemble plus à un déversoir naturel. Cependant c'est très joli. Raphael accoste le bateau et nous continuons dans l'eau pieds nus!

Il faut faire très attention, car par endroit c'est très glissant et le courant est assez fort.

Nos aventuriers décident de monter vers le haut de la cascade puis de redescendre grâce au courant.

Pensant ne pas être assez équipé pour cela, je préfère prendre de photos au lieu de les suivre! Effectivement, à la fin de la descente, certaines parties du corps sont marquées par les coups et éraflures...

Voilà déjà 1h30 que nous sommes sur les lieux, il est temps de rentrer, pour aller faire le dernier churrasco du séjour à la campagne... Sur le retour encore une ou deux petites cascades :

Retour en bateau sans soucis, notre guide Raphael est un pro Approve

Après le repas (je me suis occupé du churrasco, car maintenant j'ai les compétences brésiliennes), on range la maison et préparons les affaires pour le retour... Nous sommes sur Uberlândia en fin d'après midi. Eduardo nous raccompagne à l'hôtel.

Nous ressortons en début de soirée pour aller faire quelques courses au Shopping center. Avant le retour, petite halte au "Rede Acaï" pour une prise de vitamine Who-s-the-man

Retour à pied en ayant branché le GPS du téléphone et enregistré les données avec "My Tracks". C'est bien précis non! Cela donne une idée de la non vie privée que vous offre votre téléphone si vous activez la géolocalisation en plus Thinking



Afficher 04/07/2012 20:17 Uberlandia sur une carte plus grande

Voila, demain reprise du travail....

6Juil/120

Terça-feira : babá e cachoeira

Posted by yann

Ce matin, Pierre encourage Bétania à aller faire une balade à vélo pour faire travailler son genou récemment opéré. Comme chacun d'entre nous, elle a subi une ligamentoplastie... Qui a dit que l'on était pas sportif!

On réussit à décider Eduardo d'aller avec elle et de nous laisser la garde des enfants, enfin surtout Eduarda, car Juan est déjà grand. Nous voila transformés en nounou Approve

Petit tour sur le ponton histoire de promener Eduarda et de faire un petit panoramique (cliquez pour agrandir) :

Nos deux cyclistes sont de retour et Eduarda ne s'est rendu compte de rien. Il faut dire qu'elle commence à nous connaitre au bout de 15 jours!

Voici un truc incroyable, à part au Brésil : un drapeau brésilien fait en mini havaianas 😛

Ensuite, j'aide Bétania à la préparation du repas, Pierre lui s'occupe plutôt de la vaisselle.

Et voila :

Cette après midi, nous allons faire une promenade en barque, avec Raphael, le gardien des propriétés. Il prépare le bateau, installe le moteur et nous voila parti pour aller voir une cascade non loin de la maison.

Cette cascade n'est accessible qu'en bateau :

On accoste sur un petit ponton et on monte pour atteindre le haut de la cascade :

Nos aventuriers décident d'aller sous la cascade à la nage !

La balade se poursuit par la découverte de très belles propriétés sur les bords de ce "Lago Verde" :

On croise aussi la barge qui extrait le sable au fond du lac :

La balade est terminée et nous rentrons à la maison. Demain une autre aventure est prévue : une autre cascade bien plus loin sur le lac à 45 minutes en bateau....

6Juil/120

Segunda-feira : ciclismo e natação

Posted by yann

La campagne brésilienne est aussi calme que son homologue française. Nous nous sommes réveillés vers 8h avec le doux chant des oiseaux exotiques. Plutôt sympa. C'est bien mieux que le balai incessant des voitures ou la douche du voisin de l'hôtel!

Ce matin, Pierre et moi avons décidé de faire un peu de sport. Nous allons prendre la piste pour rejoindre la route à 7.5 km de la maison. Petite précision cela monte continuellement jusqu'à la route. La bonne nouvelle, c'est que le retour sera bien plus facile.

Allez c'est parti. On part doucement pour ne pas s’asphyxier au bout de 500m!

45 minutes de montée... on en profite pour faire quelques photos :

La descente quant à elle n'a duré que 15-20 minutes sans trop d'effort. Il faut cependant faire attention à la prise de vitesse, car la piste secoue pas mal et l'on peut vite être désarçonné!!!

Après la balade sur la piste, nous descendons près du lac pour aller se baigner et ainsi se rafraîchir. Le papa d'Eduardo est déjà en train de pêcher depuis un bon moment sur le "plato" (ponton) du voisin.

L'eau n'étant pas très chaude, je remonte sur le ponton au bout de quelques minutes. Eduardo décide de traverser le lac à la nage. Pierre et Juan, équipés de gilet, vont l'accompagner en bateau afin de sécuriser la traversée qui fait approximativement 1km aller-retour.

Pour avoir testé, la natation en lac est complètement différente de la version piscine. On ne voit pas le fond, la profondeur est inconnue, la visibilité dans l'eau est très faible, et nous sommes au Brésil! Autant de causes qui font que l'on se sent beaucoup moins à l'aise dans l'eau !

Tous le monde est de retour sur le ponton et tout s'est bien passé. On remonte vers la maison pour le repas. Et en dessert, des fruits, des fruits... tous bien murs et très bons.

En fin d'après midi nous avons la visite de 2 toucans dans un des arbres du terrain :

Finalement, la nuit tombe doucement, et la pleine lune est pour demain. Eduardo et Pierre essaie de faire manger Eduarda qui n'a pas top envie! Bétania prépare des "Pasteïs". Nous décidons d'aller les manger sur le ponton à la pleine lune. Plutôt cool, la lune, quelques étoiles, dont la croix du Sud, quelques bruits d'animaux... mais tout est bien calme.

Pierre en a profité pour nous faire une démonstration de la "French touch" pour éviter d'être manger par les moustiques Who-s-the-man

Peut être n'est ce pas le meilleur exemple de l'élégance "à la française"!

Retour à la maison, Eduarda qui n'est pas encore fatiguée joue dans le hamac avec Juan et Bétania.

Allez, maintenant tout le monde au lit!

5Juil/121

Domingo: churrasco com a família

Posted by yann

Dimanche matin, le réveil n'est pas trop difficile car nous pouvons nous lever tard. Eduardo ne passe pas avant 11h. Pour lui, c'est un peu plus dur car il doit aller faire les courses pour acheter la nourriture pour notre séjour.

Il passe nous prendre à l'hôtel, direction son immeuble pour finir le chargement des voitures. Son beau frère Giovanni nous accompagne (ainsi que sa femme et leur fils arthur). On charge les deux voitures puis tout ce petit monde prend la direction d'Araxa (cf. l'article http://www.brasil.morere.eu/?p=508 pour le trajet).

Arrivé sur place 40 minutes plus tard, tous le monde est sur la terrasse et s'affaire à préparer le déjeuner.

Puis je prends mon second cours de Churrasco avec Giovanni "O rei do Churrasco". Il fait de gros efforts pour me parler lentement afin que je comprenne. Lorsque que cela ne marche pas, Eduardo ou Bétania viennent à notre secours Approve

Pierre, lui, a déjà remplacé le "School Time"... par le "Skol Time" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Skol) :

Le temps est superbe, et la vue encore plus. Allez je vous offre un panoramique de la terrasse (Cliquez sur l'image pour la version HD) :

Le verger est composé de mandarinier, bananier, oranger et citronnier... bref pas besoin d'aller loin pour le dessert!

Le repas se déroule au fur et à mesure de la cuisson de la viande sur le petit Churrasco. Elle est accompagnée de salade de carottes/tomates/oignons, salade verte et bien sur riz et haricots.

Vers 17h, tous ceux qui travaillent le lendemain, repartent. Nous profitons alors de la nuit qui tombe rapidement vers 18h, et de la lune qui est presque pleine :

La journée se termine tranquillement.

Demain, vélo le matin et baignade l'après midi sont au programme....

Remplis sous: Non classé 1 commentaire
5Juil/120

Sabado : dia do aniversário de Pedro

Posted by yann

Voila, nous sommes revenus de notre long weekend que je détaillerai dans de futurs articles, et je reprends la rédaction du Blog. Mais pour l'instant intéressons nous à la journée de Samedi.

Eduardo vient nous chercher vers 11h30 pour aller déjeuner chez ses parents à quelques kilomètres de l'hôtel, mais toujours à Uberlandia.

Sur la route, un accident. Un taxi vient de rentrer dans une boutique :

Ses deux soeurs sont là, ainsi que leurs maris et leurs grands enfants (le plus jeune est Pedro). Discussions autour d'une/des bières en guise d'apéritif et ensuite on est convié à manger le repas traditionnel : riz, haricot, viande, salade et pâtes. J'en profite pour essayer de parler un peu portuguais... mais si comprendre un peu les discussions vient assez facilement, pouvoir y intervenir est bien plus difficile...

On profite ensuite de l'après midi pour se reposer, car la nuit va être longue....

Comme à notre habitude lors de nos séjours au Brésil Cool , nous sommes invités à un anniversaire. Cette année ce sont les 15 ans de Pédro le fils de la grande soeur d'Eduardo Make-A-Birthday-Wish . Cette anniversaire est un peu spécial car à la rentrée (fin juillet), Pedro rejoint son père à Rio pour poursuivre sa scolarité.

Pour l'occasion cela se déroule dans une salle et tout le monde s'est mis sur son 31. Encore une fois les choses sont faites en grand (On vous l'a déjà dit, tout est grand au Brésil). En parlant de taille, notre jeune Pedro de 15 ans mesure pas loin de 2m. Un solide et grand gaillard, ici avec Eduardo et Bétania lors de la séance photo :

Et voici le buffet de dessert :

Après avoir pris le repas arrosé de "cerveja" et "suco"... direction la piste de danse Who-s-the-man

Bon j'ai des photos compromettantes à propos de Pierre... mais je les garde... au cas ou!!! Angel

Alors à la demande générale, en voici une :

Retour à l'hôtel vers 1h du matin, après avoir bien sué sur la piste aux sons des tubes brésiliens du moment et quelques trucs bien plus anciens...

Dimanche matin, c'est le départ vers la maison de la soeur d'Eduardo près de Araxa, pour quelques jours à la campagne.