Visita de trabalho ao Brasil ;-) UFU, Uberlândia

18Août/190

Sabado : patins, piscina et musica

Posted by yann

On est samedi, on commence la journée avec la séance de sport... et bim, j'ai un peu trop forcé et j'ai mal au dos... ça m'apprendra à ne pas prendre les bonnes positions sur les machines! Heureusement j'ai ma pharmacie avec moi, Ketoprofène et autre Tramadol devrait me soigner.

Après le repas, nous allons au Praia Clube, là Bétania s'initie aux patins à roulettes en lignes, Eduarda, elle, est déjà une pro :

Skate park et cours de patins à roulettes

Ensuite direction la piscine olympique pour faire quelques longueurs. Je suis le seul à nager car l'eau est trop froide pour nos amis brésiliens ;). On se rend donc ensuite vers une piscine pus chaude :

La nuit tombe déjà sur Uberlândia, il est à peine 6h, et oui on est en hiver

A la sortie du Praia Clube, on se rend en ville pour assister à un concert rock :

Pedro le neveu d’Eduardo y joue avec son groupe "Imaginàrio" :

Le groupe en pleine action

Retour à l'appartement vers 21h pour prendre le repas, car tout le monde est bien fatigué par cette longue journée.

18Août/190

Seixta : Unity 3D e Blender

Posted by yann

Après la séance quotidienne à la salle UdiFitness, direction le labo pour continuer le travail. Ces derniers jours je me suis intéressé à la dernière version de Unity 3D et à son interaction avec Blender afin de préparer un petit jeu qui sera connecté avec le système d'acquisition et de traitement des signaux EEG. Après avoir installé tous les outils nécessaires, j'ai utilisé comme projet de base le jeu de kart proposé par Unity. Il est fonctionnel, mais pas très joli dans sa configuration par défaut :

La version par défaut du projet Unity de jeu de kart

A l'aide de Blender et d'"Assets" gratuit récupéré sur le "store" de Unity j'ai attaqué la modification de l'environnement et du kart pour le rendre plus coloré et plus attrayant.

Mon poste de travail modifié pour éviter les TMS (troubles musculo-squelettiques)

On commence par modifier les parties de l'environnement en ajoutant textures et couleurs pour le rendre moins terne :

Le circuit de kart et son environnement

Ensuite on s'attaque au modèle du kart et à son pilote, afin de leur donner un peu de couleur :

Finalement on ajoute quelques systèmes de particules pour simuler les dérapages et la sortie du pot d'échappement ;). Et voila... on peut maintenant s’intéresser au système de menu et au système de contrôle du kart afin d'y connecter nos futures commandes :

La version graphiquement améliorée du jeu de kart

Il se fait déjà bien tard et la nuit tombe sur Uberlandiâ. Je repars avec Eduardo à l'appartement. Vers 20h les amis du "pregio" ont rendez-vous au city-stade pour le match de foot hebdomadaire :

Match de foot à 4 contre 4 dans le city-stade du "pregio"

Voila, il est maintenant temps de se coucher... pour profiter du WE.

16Août/190

15 de Agosto : Feriado municipal em Minas Gerais – dia da Assunção de Maria

Posted by yann

Aujourd'hui c'est le 15 août et c'est férié. Après la séance de sport à la salle Udifitness, une bonne douche et un petit déjeuner, direction le Praia Clube pour se détendre quelques heures. Direction la piscine chaude :

Après quelques heures de détente, quelques "salgadinhos" brésiliens et une ou 2 bières, nous reprenons la route du prégio. On s'arrête pour faire quelques courses et j'en profite pour acheter de quoi faire une tarte aux pommes façon alsacienne :

Compote de pommes et pâte brisée maison
on dispose la compote sur le fond de tarte
on place les morceaux de pommes coupés en lamelles
on recouvre de la sauce composée d’œufs de crème et de sucre
voilà c'est prêt 🙂

Bon appétit et à bientôt...

16Août/190

Segunda semana de trabalho

Posted by yann

Une nouvelle semaine de travail qui commence. Notre projet s'intitule : Interface de contrôle universelle pour personnes handicapées à base de signaux physiologiques. Dans ce cadre, nous nous intéressons ici aux signaux EEG. Le labo NTA à fait l'acquisition d'un matériel d'acquisition OpenBCI : une carte Cyton Biosensing Board à 8 canaux. L'intérêt de ce matériel est qu'il est OpenSource Hardware et que le matériel peut être en partie réaliser à partir d'une imprimante 3D (le casque support des électrodes). De même le code est en open source ce qui permet une grande liberté quand à l'intégration du matériel dans un projet plus conséquent.

Cyton Biosensing Board
Casque support des électrodes sèches

Dans un premier temps il s'agit de se familiariser avec ces nouveaux signaux, mais aussi de prévoir l'intégration du matériel dans le projet qui consiste à utiliser ces signaux physiologiques afin de piloter une interface. J'ai donc commencé à travailler avec Guilherme sur ces problématiques. Il a déjà mis en œuvre la carte d'acquisition, mais il faut réaliser un traitement en temps réel sous Matlab pour déterminer les commandes désirées par le patient et envoyer tout cela à Unity 3D pour piloter notre simulation (Jeu sérieux).

Le premier travail consiste donc à réaliser une bibliographie ciblée sur les recherches similaires à nos buts afin de choisir au mieux les méthodes. De mon coté, j'ai aussi jeté un œil à l’interfaçage de Matlab et Unity 3D afin de pouvoir récupérer dans la simulation, les résultats des traitements temps réels effectués sur les signaux.

Unity 3D ayant beaucoup évolué depuis mes précédents développements, j'ai passé mon mercredi à me former à la nouvelle version et à son interaction avec Blender, notre outil de modélisation. En effet il faudra réaliser une petite application qui permet d'exploiter les commandes renvoyées par les traitements des signaux EEG.

Projet tutoriel des dernières versions de Unity

Nous sommes mercredi soir et ce jeudi 15 août est férié au Brésil. Mais nous reprenons le travail vendredi. Mais demain c'est détente...

12Août/190

Domingo : dia dos pais

Posted by yann

Ce dimanche c'est la fête des pères au Brésil. C'est l'occasion pour Eduardo de nous faire un petit "churrasquinho" typique de Minas, avec viande de bœuf, viande de porc, saucisses, pains à l'ail et fromage. Nous partons assez tôt pour acheter la viande. Puis nous prenons la direction la maison familiale pour démarrer le churrasco. Il ne faut pas tarder car la viande cuit très lentement et certains morceaux sont encore congelés ;).

Rei do Churrasco II : o retorno

Les soeurs d'Eduardo avaient préparé, du riz, une salade de manioc et des haricots façon "tropeiro" (feijao tropeiro). Le tout était bien sur accompagné de bière, de guarana et surtout de bonne humeur :).

Tiens un arbre à goyave dans la petite cour de la maison 🙂

Dans l'après-midi nous nous rendons chez les parents de Bétania pour cette journée spéciale : l'anniversaire de son papa. Je retrouve Giovanni "O rei do Churrasco I" (cf. l'article de 2012 http://www.brasil.morere.eu/?p=678) le mari de la grande sœur de Bétania qui est Hôtesse de l'air à LATAM. C'est l'occasion pour moi de parler un peu mais surtout d'écouter la langue portugaise du brésil. J'apprends des tonnes de nouveaux mots et c'est difficile de tout retenir du premier coup. Je me concentre autant que je peux mais en fin de journée, la fatigue est bien là.

On rentre tranquillement vers 17h30. Ce soir je n'ai pas faim, et j'irai me coucher tôt pour démarrer la semaine sereinement avec la séance de sport matinale. Boa Noite 😀

10Août/190

Sábado: esportes e restaurante

Posted by yann

Bon voila, afin de ne pas subir les effets néfastes de la trop bonne cuisine brésilienne (Pierre P. ne me contredira pas), j'ai décidé d'anticiper et de faire du sport régulièrement. Du coup je profite du fait que Bétania se rende de manière journalière à la salle de sport UdiFitness (http://www.udifitness.com.br/udifitness.php) du Shopping Center pour l'accompagner.... Seul souci, comme elle travaille en après midi elle s'y rend le matin avant le petit déjeuner! Elle commence sa séance à 6h45 et revient vers 8h... bon ça pique un peu mais finalement je me lève à 6h comme pour une journée de travail standard en France.

J'ai donc pris un abonnement de 2 mois afin de rester en forme par une pratique régulière. On ira aussi à la piscine de temps en temps. De son coté Eduardo continue régulièrement à jouer au BeachVolley.

Séance d’entraînement samedi dernier ...

Histoire de partager un peu plus nos cultures, avant hier j'ai fait une quiche lorraine et salade à la moutarde de Dijon ;), et ce matin un petit gâteau au yaourt aux pommes... Pfiuuu super dur de trouver de la pâte feuilletée à Uberlandia... ce produit est en plus surgelé et cher...

Après la cuisson du gâteau, Eduardo et Bétania m'ont invité au Restaurant pour la fête des pères qui a lieu demain dimanche 11 août. On se rend au Shopping center et dans le restaurant Coco Bambu, une chaîne de 32 restaurants présente dans les grandes villes du Brésil. La spécialité est la cuisine des crevettes. Eduardo et Bétania ont donc choisi un plat typique accompagné de "vino" et "cerveja" :).

Camarão Mediterrâneo : Camarões refogados com alho e cebola, servido sobre cremoso arroz com manjericão, envolvido com molho branco. Gratinado com queijo muçarela. Acompanha batata palha.

Crevettes Méditerranéennes : Crevettes sautées à l'ail et aux oignons, servies sur du riz crémeux et du basilic, enveloppées dans une sauce blanche. Gratin au fromage mozzarella. Accompagne de croustilles (petites frites typiques du Brésil)

Camarão Mediterrâneo

L'occasion de quelques photos :

Naves Familia
Juan et moi

Retour à l'appartement vers 16h après un très bon repas, Eduardo repart vers le parc Sabià pour le volley et moi j'en profite pour démarrer l'écriture des articles du blog...

10Août/190

De segunda na seixta : primeira semana de trabalho

Posted by yann

Je reprends l'écriture du blog après une semaine de travail bien chargée. Entre les séances de sport matinales (je vous en dirai plus dans le prochain article) et la journée de travail, difficile de trouver du temps pour l'écriture. Je profite de ce samedi après midi pour faire un résumé de ces 5 jours.

Le lundi a été consacré à la mise en place de mon bureau dans le bâtiment des enseignants-chercheurs ou se trouve Eduardo. Je bénéficie donc d'un bureau personnel pour la durée de mon séjour. Ce sera bien pratique pour m'isoler lors de la lecture de publications ou encore lors des visioconférences avec la France pour les soutenances de stage par exemple.

Mon bureau se trouve à cet étage
Eduardo en plein travail

Le reste du temps je serai avec les thésards dans le laboratoire NTA qui se trouve à 2 blocs de là. C'est là que j'ai installé le NUC acheté et emporté au brésil pour l'occasion afin de pouvoir développer dans de bonnes conditions. Thiago, que vous verrez prochainement ici, thésard de son état m'a trouvé un écran, un clavier QWERTY !!!!! et une souris afin de pouvoir utiliser le NUC :

Les plus attentifs auront remarqué un Windows 10! étrange non !

Le NUC sera en dualboot pour accueillir Windows et Linux Ubuntu, car nous utiliserons Unity3D pour le simulateur. La version Linux de Unity est encore un peu jeune pour pouvoir être utilisée sérieusement. On préférera la version Windows couplée aux outils de développement Visual Studio. Blender sera notre outil de modélisation.

NUC en dualboot Ubuntu/Windows et mon portable sous archlinux... 10 ans les sépare!

J'ai donc passé deux bonnes journées pour l'installation des différents systèmes et logiciels que nous utiliserons. Tout ça ça donne soif ;).

Agua de Minas Gerais 🙂

La bonne surprise est la présence d'Eduroam à UFU. J'allume mon portable et hop, je suis sur internet sans effort, sans demande de compte à l'administration de l'Université. Un gain de temps indéniable. Merci la technologie!

La moins bonne nouvelle c'est la bourse... ça va être galère pour l'avoir. Je n'avais pas demandé de VISA VISTEM 1 suite à aux différents échanges que j'avais eu avec le responsable du programme et ses contacts. L'ambassade du Brésil en France, elle, n'a carrément pas répondu aux 4 mails envoyés durant les 2 mois précédents mon départ.

En effet, pour pouvoir recevoir la bourse, il faut ouvrir un compte. Pour ouvrir ce dernier il faut un CPF (Cadastro de Pessoas Físicas) et pour obtenir ce document il faut un VISA VISTEM 1 que je n'ai pas !!!!! Bref la galère. La nécessité ou non du VISA n'était claire pour personne. Eduardo n'avait pas non plus pu obtenir d'informations précises auprès de son service des relations internationales. Heureusement, étant le premier concerné à UFU, les personnes de ce service ont trouvé une solution simple et rapide pour effectuer le paiement (enfin rapide... j'attends toujours :)). Bon voila tout n'est qu'une question de temps... mais cela va s'arranger. Pas merci la bureaucratie !

Le reste de la semaine a été consacrée à la mise en place de notre projet. J'ai commencé à rencontrer les personnes avec lesquelles je vais travailler : Guilherme qui travaille sur les BCI et met en œuvre le matériel choisi : une carte d'acquisition de signaux physiologiques Cyton de chez OpenBCI (https://shop.openbci.com). L'intérêt de cette plateforme est que le code source est opensource et que tout est disponible en ligne. Daniel et Felipe, eux, travaillent sur le simulateur développé au sein de UFU.

J'ai aussi revu une connaissance vielle de 8 ans :), Angela de Sâ qui avait travaillé avec nous sur le précédent projet Capes-Cofecub. "Ela è igualzinha :D"

En 2011 au laboratoire Biolab

Ces journées ont donc été consacrées à la lecture de publications et aussi terminer quelques travaux laissés en plan avant mon départ pour le Brésil, notamment la relecture d'un article pour la revue Applied Sciences (https://www.mdpi.com/journal/applsci).

Dans notre projet, il faudra connecter Unity et Matlab afin de traiter en temps réel les données issues du matériel BCI. Une solution consiste à utiliser la mémoire partagée :

Il faudra donc mettre en œuvre ceci. Mais avant tout, il faut tester les performances du matériel BCI pour le but poursuivi. N'étant pas familier avec ces signaux physiologiques, je vais essayer de profiter des compétences d'Alcimar S. et de Francois C. pour avancer un peu plus vite. Les journées sont donc studieuses et très chargées.... une petite pause de 30-45 minutes à midi pour aller manger à la "Lanchonete" du campus et retour au Labo.

Voila la semaine est terminée... le WE arrive...

4Août/190

Sabado et domingo : galinhada et tutu de Minas Gerais

Posted by yann

Uma volta no park do Sabia

Samedi matin on commence par une petite promenade sportive dans le parc de Sabia. une marche à pied de 8 km à 9h du matin. C'est agréable, le soleil est déjà bien présent mais il ne fait pas chaud.

Après cette marche sportive (8km en un peu plus d'une heure) une bonne "Agua de Coco" afin de bien se désaltérer et nous reprenons la direction du "pregio". On s'arrête en chemin afin d'acheter des fruits frais :

Jetez un œil au prix après la conversion en euros 😉

Que dire, il y en a partout et de toutes les couleurs... des fruits exotiques odorants et mûrs... pas comme en France ;). Retour à l'appartement pour déposer tout cela et ensuite nous prenons la direction de la maison familiale de Bétania. Sa maman nous a invité à manger.

Galinhada de Minas

En arrivant, Viviane la sœur de Bétania commence à préparer un plat typique de l'état de Minas Gerais à base de poulet : Galinhada

La recette est la suivante :

  • Faire jaunir un oignon et un ail finement coupé
  • Ajouter 2 cuillères à soupe de curcuma
  • Ajouter 1kg de poulet coupé en morceaux
  • Ajouter un peu d'eau pour éviter que cela n'attache
  • Faire jaunir le poulet et remuer fréquemment
  • Laisser cuire 15 minutes
  • Ajouter 2 tasses de riz pour 1 kg
  • Ajouter de l'eau sur l'ensemble 2 doigts au-dessus du poulet
  • Laisser cuire
  • Réduire le gaz en fin de cuisson
  • Vous pouvez ajouter du maïs et des petits pois

Voilà il ne reste plus qu'à déguster 😉

Tutu de Minas

Le lendemain, nouvelle recette avec le Tutu de Minas. Les voisins de l'immeuble se sont réunis au kiosque pour manger ce plat tous ensemble. pas de chance, aujourd'hui il pleut et il fait assez froid, le vent renforçant cette baisse de température (d’où les tenues des convives sur les photos).

Voici les ingrédients de la recette pour 5 personnes :

  • 1 kg de haricots noirs
  • 200 grammes de dés de bacon
  • 200 grammes de saucisse tranchée au pepperoni
  • 200 grammes de couenne de porc
  • 2 gousses d'ail émincées
  • 1 unité d'oignon haché moyen
  • 500 grammes de farine de manioc
  • 2 œufs durs

Préparation :

Cuire les haricots et faire frire (individuellement)saucisse tranchée, couenne de porc et le bacon. Utilisez le gras du bacon pour faire cuire l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Après cela, ajoutez les haricots et ajoutez progressivement la farine de manioc. Remuez jusqu'à ce qu'il atteigne une consistance où les haricots ne collent plus à la cuillère. Ajoutez ensuite la saucisse tranchée au pepperoni, le bacon et les couennes de porc. Pour finir, placez sur un plateau et utilisez les œufs coupés.

2Août/190

Chegou no brasil pela quarta vez

Posted by yann

Voila, j'y suis après un peu plus de 24h de transport. Départ 31/07 16h47 de Metz et arrivée 01/08 10h à Uberlandiâ soit une bonne journée de voyage sans trop d'attente, les délais étaient minimum entre train et avions.

Ce voyage est toujours dans le cadre du travail et va durer 2 mois. Il s'agit des chairs Franco-Brésilienne de l'Université Fédérale d'Uberlândia (UFU), en partenariat avec l'ambassade de France au Brésil. Ils ont lancé en 2019 leur première édition du programme de chaires franco-brésiliennes à l'UFU, destiné aux professeurs de l'UFU ou aux chercheurs d'établissements français d'enseignement supérieur et de recherche.

Avec Eduardo, nous avons soumis un dossier de recherche visant à "concevoir et évaluer en situation écologique une IHM multimodale basée sur les signaux physiologiques émis par l’utilisateur, une personne en situation de handicap moteur sévère". Des enseignements sont aussi prévus pendant ce séjour et ils s'articuleront autour de la Réalité Virtuelle et la Simulation pour la réhabilitation.

Notre dossier ayant été retenu, je suis à UFU pour une période de 2 mois du 1er août au 30 septembre 2019.

Constellation de Metz : Brésil dans les fontaines dansantes

Comme si tout le monde savait que je partais au Brésil cette année 😉

Un tour du monde qui s'arrête au Brésil

Le voyage

Les bagages

Ça commence bien sur avec la préparation des bagages... mais il faut prévoir pour 2 mois. Du coup ça fait pas mal de choses avec en plus les petites commandes des amis brésiliens 😉

Les 2 petites valises cabines pour le matériel et les cadeaux ...

La grosse valise pour les habits.

Je vais essayer de ne rien oublier. Pour cela on s'y prend minimum 3/4 jours à l'avance, et on ajoute les choses au fur et à mesure. Finalement je me retrouve avec plus de 40 kg de bagages portable compris. Heureusement la compagnie LATAM autorise 2 x 23kg en soute, plus une valise cabine de 8kg et un effet personnel (portable, sac à main etc.). Par contre il va falloir promener tout cela pour aller de la gare de l'Est à l'aéroport Charles de Gaulle d’où je décolle. De plus mon avion décolle à 22h et j'arrive gare de l'est à 19h20… du coup c'est super court, idéal si tout se passe bien… une vraie galère si j'ai du retard! Vu la non accessibilité du métro et du RER, le poids et l'encombrement des bagages et l'état de mon dos, j'opte pour un Uber (catégorie UberX) à la sortie de la gare.

Uber

C'est une première pour moi et comment dire ... je suis conquis, l'application Uber est tout simplement géniale. Une fois le moyen de paiement enregistré (une payweb card pour moi, je suis toujours un peu parano la dessus), on choisit le point de départ et d'arrivée sur l'application ainsi qu'un horaire. On peut suivre l'arrivée de notre Uber et on connaît le numéro de la plaque afin d'éviter les mauvaises surprises. Pour que le chauffeur nous reconnaisse, on tend en l'air le smartphone qui affiche une couleur qu'il peut voir et ainsi nous identifier.

Mon chauffeur Fahed m'aide à charger les 3 valises dans le coffre et c'est parti pour 40 minutes de trajet jusqu'à l'aéroport (25 km). Il est très sympathique et on discute simplement durant tout le trajet.

J'arrive à 20h15 à l'entrée principale de l'aéroport, on décharge les bagages et je peux directement aller au CheckIn pour déposer mes grosses valises. Le chauffeur repart. Je suis à l'heure, je n'ai pas sué sang et eau avec mes valises dans les méandres du réseau RATP, cela vaut bien les 40€ de courses plus les 2 € de pourboire que j'ai donné à mon chauffeur.

A titre de comparaison, j'ai regardé pour la même course avec un Taxi, je m'en serais sorti dans les 75-100€ sans les avantages d'Uber : la voiture vient à l'endroit choisi, il y a une estimation du coût de la course, le chauffeur est agréable. Je suis conscient des tensions entre Uber et les taxis... mais en lisant un peu j'apprends que :

À quel prix sont-elles délivrées?

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2016/01/26/29002-20160126ARTFIG00016-taxis-vtc-uber-la-licence-cristallise-les-tensions-depuis-le-debut.php

Les licences sont attribuées gratuitement. Mais, les nouvelles attributions étant quasi-inexistantes, les listes d'attente s'allongent. Il faut parfois attendre plusieurs années avant d'obtenir une licence gratuite. Du coup, les aspirants taxis se dirigent vers un marché secondaire, où les licences se vendent et s'achètent comme des petits pains, sur des sites spécialisés. Ce marché est géré par le syndicat des taxis.

On y apprend aussi que

Pourquoi les licences sont-elles si peu délivrées?

Les syndicats de taxis ont toujours eu une influence et une présence très forte dans le monde politique», dénonce l'économiste Jacques Delpa. Dans un rapport remis à Nicolas Sarkozy en janvier 2008, Jacques Attali, proposait sans détour de déréglementer cette profession, qui n'a pas bougé depuis la dernière loi (la loi Pasqua), qui date de 1995. À l'époque, il a calculé que 60.000 emplois pouvaient être créés. Aujourd'hui, l'estimation monte à 100.000 postes potentiels. Ce qui ferait du bien au chômage français.

Du coup, comme il y avait pénurie et aucune volonté de création de nouvelles licences... Uber a trouvé une faille et cette société n'est pas la seule à s'y être introduite, de nombreuses sociétés sont sur le créneau des VTC.

Du coup je déculpabilise complètement d'avoir choisi ce type de transport ;).

A l'aéroport et dans l'avion

Une fois les bagages enregistrés, direction les portiques de sécurité pour passer dans la zone internationale et l'attente devant la porte d'embarquement. 1 heure avant d'embarquer je prends un petit cachet pour me détendre.

Dans l'avion je suis bien placé, coté couloir, je vais pourvoir me lever facilement pendant le vol pour marcher un peu et détendre les jambes même si les sièges sont assez larges et suffisamment espacés pour les allonger. L'avion est un Airbus 350-900 et les sièges sont tous équipés d'un écran multimédia pour le visionnage de films récents et la lecture audio. On peut aussi suivre le parcours de l'avion sur l'itinéraire :

Ouaip ben c'est pas la porte à coté hein!

Voila c'est parti pour 12h de vol avec une arrivée à Sao Paulo à 4h00 heure locale. Le vol est sans encombres, seulement quelques turbulences 2h avant d'atterrir. Puis nouvel avion de Sao Paulo à Uberlandia de 8h45 à 10h00.

Arrivée à Uberlandia

Voilà, j'y suis, Uberlandia, Mina Gerais, Brésil après un peu plus de 24h de voyage. Bétania est à l'aéroport pour nous récupérer, moi et mes bagages. On charge le tout dans la voiture et direction l'appartement en ville.

Il est grand temps pour moi de prendre une douche et de me détendre un peu pour récupérer du décalage horaire et de la fatigue du voyage.

A l'arrivée, Juan et Eduarda sont là. Pfiuuuu qu'ils ont bien grandi. Juan est plus grand que moi et Eduarda est toute mignonne du haut de ses 9 ans.

Petite vue sur la ville depuis l’appartement

Aller tout le monde va se reposer, on commencera à travailler un peu plus tard.

19Oct/140

Sabado : um dia para voltar na França

Posted by yann

Ça y est c'est la journée de retour... je n'ai vraiment pas bien dormi et pourtant j'ai fait léger au Churrascaria, mais il fait chaud et le climatiseur fait un bruit d'enfer : donc soit on ne dort pas à cause du bruit, soit à cause de la chaleur...

Pas de problème donc pour se réveiller à l'heure. Petit déjeuner avec Guy vers les 5h45 et on termine ensuite les valises.

Il est 6h30 et Eduardo arrive pour nous amener à l'aéroport. Un 1/4 d'heure plus tard nous enregistrons les bagages et prenons congés de notre hôte...

Ce fut une très grosse semaine remplie de travail et mais aussi de rencontres et de pas mal de viandes de bœuf Delicious

Bonnes nouvelles, les bagages doivent arriver directement à Paris. Le premier avion est à l'heure nous arrivons vers 9h00 à Brasília :

20141018_084859

Le second pour São Paulo a un peu de retard, car il faut décharger les bagages de personnes absentes! Tiens cela me rappelle quelque chose!!!!

Au total on doit prendre 3 avions et faire un joli détour de 600km car le vol Uberlandia-São Paulo a été annulé :

Un dernier petit achat "Produzido no Brasil" au Duty Free de l'aéroport de São Paulo pour mon téléphone :

20141019_091746

15h40-16h00 Décollage vers Paris avec un peu de retard, quelques turbulences pendant le trajet et nous arrivons avec 1/2 heure d'avance à Paris. Je n'ai quasiment pas dormi pendant le vol malgré les cachets... La journée va être longue....

On récupère les bagages et direction la gare TGV de Roissy.

La petite famille m'attend à l'arrivée à Metz et de retour à la maison c'est l'ouverture des cadeaux.

Naves Falilia : "Muito Obrigado para os presentes".

Maintenant on croise les doigts pour que notre projet CAPES/COFECUB soit accepté, permettant ainsi des missions plus longues au Brésil dès 2015.

C'était le dernier article à propos de cette semaine de conférence au Brésil.