Visita de trabalho ao Brasil ;-) UFU, Uberlândia

3Juil/112

Soirée à Goiânia

Posted by yann

Après avoir un peu galéré pour dénicher un hôtel, nous prenons possessions de nos chambres vers 17h30. L'Hôtel est super pour le prix : il faut dire que l'on bénéficie d'une promo exceptionnelle de WE.

Carlos, qui habite Goiânia avec sa famille, nous rejoint et nous allons faire un petit tour sur le marché qui est tout proche.

Ce marché se déroule une fois par mois. Comment le décrire : le paradis pour la femme (Paraíso para as Mulheres). Pourquoi me demanderez vous, tout simplement parque ce que sur ce marché on ne trouve quasiment que 3 types de choses :

  • vêtements féminins
  • chaussures
  • et bijoux

Carlos décrit ce qui est vendu ici comme des "habits jetables", c'est tout dire. L'endroit est tout de même très connu, car peu cher. Certain(e)s viennent de Brasília pour acheter des vêtements en grande quantité pour les revendre ensuite sur d'autres marchés!

De retour vers l'hôtel, nous tombons sur une démonstration de Capoeira (un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains).

Carlos et sa famille nous quitte et nous reprenons la voiture pour rejoindre l'appartement d'un ami d'Eduardo qui fête les 2 ans de sa petite fille Pietra. Après quelques galères GPS (pas encore au point pour la ville de Goiânia visiblement), nous arrivons au pied d'une tour de 28 étages.

La fête se déroule au premier niveau, dans une grande salle que se partage les propriétaires des appartements de l'immeuble. Pierre et moi avons été estomaqué par le faste de la fête pour l'anniversaire d'une fillette de 2 ans. Le thème était Blanche-Neige, Pietra étant visiblement une grande fan. Tout était au couleur de la petite princesse (http://fr.wikipedia.org/wiki/Blanche-Neige et non ce n'est pas Disney qu'il l'a inventée ;-)).
Nous avons mangé des miniatures typiquement brésilliennes et bu de la bière skol (http://fr.wikipedia.org/wiki/Skol). Chose notable, comme dans le cas du Churrascaria, dès que le verre est vide, il est de nouveau rempli! Les brésiliens et les français sont fait pour s'entendre ;-)!

A la fin de la soirée, Eduardo et Bettania sont repartis avec de nombreux objets en commémoration de l'évènement.


Nous avons su, par la suite que la grand mère avait réalisé un très grand nombre des décorations et petits objets. Un grand bravo à elle pour tout le travail accompli.

Il se fait tard, mais notre hôte, qui est MCF en informatique à l'UFG (Université Fédérale de Goiânia), nous propose de visiter son appartement nouvellement acheté. Cela fait du bien à Pierre car il est alors obligé de parler en anglais :-).
Nous montons au 26ème étage ! c'est assez long même en ascenseur. Après une courte visite, nous discutons un peu de la vie au brésil sur le spacieux balcon : en fait ce n'est pas un balcon, c'est une pièce à part entière ouverte sur l'extérieur. La vue est superbe. Notre hôte nous explique alors que cette pièce est indispensable pour tout bon "Goiânos" (habitant du Goiâs) : elle possède un vrai barbecue avec cheminée pour réaliser les churrascos, ce qui est vital :-D!

Il se fait vraiment tard et nous prenons congés pour rentrer à l'hôtel... car il y a encore un article à écrire 😉 et demain il faut se lever tôt pour aller à Brasília.

Remplis sous: Non classé 2 Commentaires
3Juil/111

BR 153 to Goiânia – Goiás

Posted by yann

Hier soir en rentrant du churrascaria, nous avons préparé les valises pour le départ du lendemain. Eduardo doit nous prendre à 8h à l'hôtel pour nous emmener à Goiânia, première étape de notre long weekend.

Il y a 341 km à parcourir. Par curiosité, Google maps, nous donne un temps de parcours de 4h30!!!! et oui il n'y a pas d'autoroute, et le traffic poids-lourds est vraiment très intense. En effet il y a très peu de chemin de fer et il existe un certain lobbying des fabriquants/vendeurs de camions!

On remonte vers le nord et donc vers la chaleur. Ben oui on est en hiver, quand on monte vers le nord il faut plus chaud. Et oui mais ça c'est inversé dans l'hémisphère sud! Voici une petite carte pour situer :

Une bonne partie du premier tronçon de route est en travaux pour la passer en 2x2 voies.

Comme nous sommes partis un peu en retard par rapport à l'horaire prévu (environ 2h !), nous décidons de manger dans une station (Posto) de la route BR 153 qui est en 2x2 voies jusque Goiânia. Il faut dire que nous n’avons que l’embarra du choix, car il y a des restaurants quasiment tous les 5 kms le long de cette route. Nous décidons de nous arrêter dans une des plus belles (dixit Eduardo). La première surprise vient des toilettes... elles sont "nickel" et certaines stations d'autoroutes françaises auraient pas mal de leçon à prendre!

Nous voila fin prêt pour notre x ième repas" au poids". Nous somme devenus, coté nourriture, de vrais brésiliens ;-).

La salle de repas est quasi déserte. Encore une fois ce qui nous choque, petit métropolitain de l'hémisphère nord avec 4 saisons bien définies, c'est la non isolation du bâtiment. C'est un hangar même pas déguisé, que les vents traversent de part en part!!! Les baies vitrées et les portes sont justes là pour éviter que l'on parte sans payer et nous imposent un passage obligé par la caisse. Aller pour rire : Repas pour 5 avec boissons (jus de fruit et eau) au environ de 40€.

Nous reprenons la route, le paysage change un peu, il est plus vallonné et ponctué de grosse ferme. C'est superbe. De très grands espaces avec très peu de construction. Après 2h de route, nous arrivons finalement à Goiânia :

La journée n'est pas terminée, mais la fin d'après midi et la soirée ont été très riche culturellement. Il est actuellement 2h du matin au brésil (certain d'entre vous (même si c'est dimanche) vont bientôt se lever) et je suis un peu fatigué.

Je reprendrai la fin de cette journée dans le prochain billet. En effet demain il faut se lever tôt pour prendre la direction de la capitale Brasília.

Remplis sous: Non classé 1 commentaire
3Juil/111

3éme jour good job…

Posted by pierre

En lisant le billet Yann vous avez une bonne idée de ce que l'on a pu faire vendredi 1 juillet.

La journée a été plus que soft pour les repas du jour sachant que le soir nous allions manger dans un Churrascaria, que la veille j'avais fait une overdose de sucre et de fromage 🙁 suivi d'un mal de crâne carabiné), j'ai été comme l'agua com gaz, c'est à dire free calorie toute la journée.

La traduction étant terminée par Angela, j'ai commencé ma journée en  implantant les mots en brésilien dans le code de EDiTH et bien sûr entre toute les versions que j'avais, suivi des pb de compatibilité de version de l'environnement, je me suis trompé de version dans les fichiers à traduire ... mais bon tout n'a pas été fait pour rien (4h de travail) car j'ai trouvé en fin de compte une solution plus rapide pour rattraper mon erreur. Yann a ri (mais pas trop) en me disant que svn cela existe depuis longtemps (les connaisseurs comprendront).

Au moins malgré ce travail mal ciblé je connais maintenant plein de mot en portugais brésilien ;). Je ferai les corrections après notre weekend spécial visite de grande ville (Goania et Brasilia).

J'ai fini la journée en m'émerveillant devant la puissance de Inkscape (un logiciel de dessin vectoriel open source) que j'ai connu il y a qcq années sans aller plus loin que ça, celui-ci va me permettre de refaire les images des différents keyboard de communication que je veux présenter jeudi prochain lors de la conférence, on n'a toujours qu'une première fois et il faut marquer les esprits tant je crois à cette nouvelle méthode.

Yann vous a déjà raconté la fin de la journée au Churrascaria : une véritable orgie de viande et bière et ... sans vouloir me vanter j'ai remporté la médaille d'or  😀 car j'ai été le seul à être capable d'aller prendre un dessert histoire de boucler en beauté cette 3 ème journée.

Ambiance :

et si vous voulez vous y croire : 

et vous vous forcez trop voila ce que vous allez devenir (home made by Juan Antonio) :

PS : nous étions en train de manger tranquillement au Churrrascaria et vers 20h un coup de téléphone à Edurado, c'était le médecin qui s'occupe d'un patient atteint de SLA qui nous donnait rdv jeudi prochain dans l'après midi... Du coup Jeudi prochain risque dêtre fort en émotion si je me rappelle mes différentes expériences de ce genre de visite dans les hopitaux ...

Fin de la journée avec une nuit courte pour digérer en attendant le lendemain le départ de notre trip du WE.

 

Remplis sous: Non classé 1 commentaire
2Juil/112

Day 3 : “The Churrascaria experiment”

Posted by yann

Avant d'attaquer "l'experience Churrascaria" qui ressemble à s'y méprendre à une expérience de type "quatrième dimension" (twilight zone), revenons rapidement sur cette journée de travail, et oui, de travail.

En effet, après une nuit un peu écourtée par le tapage du à la dernière soirée des fêtes de juin et un petit déjeuner "sucré", nous rejoignons le bureau.

Des problèmes réseaux nous empêchent de démarrer rapidement une journée pourtant bien chargée en rédaction de présentation et traduction de logiciel !
Après le skype journalier familiale, nous sortons manger "léger" dans le "shopping center" qui se trouve à 2 pas de l'Université. Que dire de ce centre... c'est tous simplement le plus imposant de tous les centres commerciaux que j'aie pu voir!!! et il est encore en extension... http://www.centershopping.com.br/. Je vous propose une petite visite virtuelle :

Le chemin de retour se fait sous un soleil de plomb. On est en hiver et les températures sont plus chaudes qu'en France en été!!! c'est très bizarre... mais aussi très agréable ;-). L'après midi se déroule dans une ambiance très studieuse ce qui me permet de "quasi" finaliser ma présentation. Pierre, de son coté découvre la tout puissance du logiciel Inkscape .... et aussi ses bugs :-). Eduardo, quant à lui, se dépêche de corriger ses dernières copies pour partir en vacances l'esprit léger. Tout cela nous amène inévitablement à l'heure tant attendue du .... (TAM TAM TAM TAM musique pompeuse) .... CHURRASCARIA.

Les restaurants Churrascaria sont spécialisés dans la viande cuite au barbecue sur des sortes d'épée. La viande est ensuite découpée en lamelle sous les yeux du client. L'autre grand principe de ce type de restaurant est que la nourriture est à volonté pour un prix forfaitaire. La viande est accompagnée de différentes salades, legumes, riz disposés en buffet.

Après s'être installé, puis aller chercher l'accompagnement au buffet, le ballet des serveurs commence pour remplir les assiettes...

les serveurs de viande se succèdent à un rythme effréné à vous étourdir, vous présentant tour à tour, viande de boeuf, de porc, de poulet, de mouton, fromage fondu à la broche, lard et saucisses... le tout à volonté!!!

D'après Eduarduo, le principe est simple, plus ils vous servent vite, plus vous mangez vite, plus vite vous êtes rassasiés et plus vite vous quittez la table, laissant ainsi la place à d'autres clients... Le plus dur dans ce type de restaurant est donc de durer.

La viande est succulente et très tendre, salée et épicée à souhait. C'est vraiment délicieux... le plus dur en fait est de réussir à tout goûter avant de ne plus pouvoir manger par manque de place !

Tiens, je viens de voir passer 50 coeurs de poulet sur une 2 épées!!!! ça laisse songeur sur le nombre de poulets tués au cours des derniers jours pour alimenter les churrascarias...

En résumé on pourrait dire que "Brésilien" ne rime pas vraiment avec "végétarien" :-D.

Demain, départ pour un périple de 4 jours avec Eduardo et sa famille : Goiânia - Brasilia - je sais plus 😉

Remplis sous: Non classé 2 Commentaires
1Juil/111

Trop c’est trop pour le 2ème jour

Posted by pierre

Bon dia

Après avoir passé la veille à regarder le cours de Karaté du fils d'Eduardo dans un ambiance bonne enfant (voir le billet de Yann, ci-avant ce billet,  qui nous a fait une vidéo en temps réel. Du grand Yann comme d'hab : une question, un problème, du travail et hop une doc. de 500pages, un site web, un blog, une page facebook sont créés dans la nuit 😉 ), le matin du deuxième jour a commencé comme d'habitude avec un bon petit déjeuner bien chargé histoire de prendre des forces, la journée s’annonçait pleine de labeur. Donc après quelques Pao de Queijo suivi d'un thé Mate (thé sucré), de tartine à la mussarela (fromage du coin), nous sommes arrivé au Labo vers 8h30.

Vue du campus depuis l’hôtel :

La matinée est passée assez vite, j'ai pu pratiquement finir d'extraire tous les mots en français du logiciel EDiTH que ma Thésarde avait soigneusement disséminé en dur  dans le code en C#... Cela a commencé à me donner mal à la tête : 1er doliprane vers midi 🙁

Découverte du snack du campus qui est near (in english dans le texte) du labo et qui fonctionne comme la plupart des restos ici :

  1. on prend un billet à l'entrée distribué par une charmante hôtesse (enfin cela dépend des gout mais il est vrai que les brésiliennes sont pas m...)
  2. on va se servir comme on le désire en chargeant au mieux son assiette parmi tous les plats proposés (mélange de sucré salé autorisé 😉 )
  3. une fois la pyramide stable dans l'assiette, on la pèse et une autre hotesse inscrit le poids... de l’assiette bien sur car sinon j’arrête de manger (j'ai un concours à gagner moi avec mon ami René) 😀
  4. on trouve une place de libre où un serveur vient te demander ce que tu veux boire : o que você quer beber? et là il fait les yeux rond quant il comprend que tu demandes de l'agua com gaz et pas du guarana (boisson typique brésilienne, sucré bien entendu)
  5. ensuite tu vas payer à la caisse en fonction du poids et des boissons que tu as pris pour moi 8,86RS (3,5 €... une fortune 😉 )
  6. en sortant tu rends une partie du ticket à l’hôtesse qui est à la porte, cela lui prouve que tu as payé.

Après une visite de l'administration, nous sommes retourné au labo histoire de reprendre le travail qui avait commencé le matin, mon mal de tête n'était pas vraiment parti... dur dur le début.

Intérieur du bâtiment de l'administration, spécial accessibilité : un plan incliné central donne accès à tous les étages où se situent les bureaux des MCF et des secrétariats)

Angela, une Post doctorante au BioLab qui prend bien soin de nous tout au long de la journée (café, bouteille d'eau, bonne humeur : muito obrigado Angela) a plusieurs cordes à son arc, elle a fait le grand écart dans son cursus entre des études de linguistiquse et de biomécanique (programmation et tout et tout) s'est proposée de faire la traduction des mots que j'avais sorti le matin. Président de commission TICER oblige j'en ai bien sûr profité pour utiliser l'outil CALEPIN que nous avons dans l'Environnement Numérique de Travail de l'UPV-M (merci Doru du CRI de l'UPV-M car cela fonctionne 24h/24, j'en ai la preuve avec le décalage 😉 ). Succès de l'outil oblige Yann va peut être installer un serveur linux avec CALEPIN au Brésil, et hop de l'open source à la Yann 😀

Pendant qu'Angela traduisait à bonne allure, je reprenais ce que mon étudiant en Master m'avait préparé pour le Brésil, des copies d'écrans, vidéos et autres explications exposant la nouvelle méthode que nous allons tester pour contrôler  des interfaces H/M ou le H est une personne handicapée moteur, merci Alexandre H. pour ce travail plus que complet. Angela trouve cette méthode très intéressante, elle va surement l'utiliser/en parler dans son travail.

Le travail sur mon écran de 13pouces n’ayant pas aidé mon mal de tête, 2ème doliprane... vers 16h30 et je pense que mon abut de sucre et surtout de Pao de Queijo depuis mon arrivée (une bonne quinzaine par jour) ont eu raison de moi car à 19h je suis allé directement me coucher sans manger (sim sim), une vrai chochotte quoi (spécial clin d'oeil à Frédérique Lang. 😉 )

Fin de la journée par KO...

 

 

Remplis sous: Non classé 1 commentaire
1Juil/110

Seconde journée… de labeur

Posted by yann

Ce matin, réveillé à 5h du matin (Pierre, lui, a été réveillé par son téléphone : 5h = 10h en France. Il faudra penser à le couper à l'avenir pour préserver son sommeil), j'ai gagné 2h30 par rapport à hier. Cool, le décalage horaire disparaît. Petit déjeuner vers 8h, avec, cette fois, du café sans sucre (hmmm le gout du café sans sucre...), quelques viennoiseries et des fruits frais.

Les batteries rechargées, nous prenons la direction du bureau vers 8h30. Nous sommes les premiers. La journée sera très studieuse : Eduardo donne son sernier cours de 8h à 10h, Pierre réalise la traduction d'Edith en Portugais avec l'aide d'Angela qui travaille aussi sur ce programme. De mon coté je poursuis la préparation de ma (longue) présentation (vidéos, creation/traduction de diapositives).

Vers 12h, tout le monde s'échappe pour le déjeuner. Pierre et moi restons sur place, pas encore vraiment faim, le petit déjeuner n'est pas si loin. Nous profitons du calme pour "skyper" la famille. Le prix des communications téléphoniques sont assez dissuasives : 6€ pour 2 minutes 30 de communication entre le Brésil et la France. La connexion est plutôt lente et la vidéo est franchement saccadée, mais ce n'est pas grave, cela permet de voir et entendre la petite famille.

Après avoir rapidement déjeuné, nous reprenons le chemin du bureau. Je fais un break avec les diapositives de ma présentation, pour réaliser un petit montage vidéo avec les prises réalisées hier à l'académie de karaté de Juan-Antonio (le fils d'Eduardo). Le sensei, qui connait bien notre hôte, lui propose de nous faire une démonstration de Kata (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kata). En effet son académie possède de nombreux champions de tous âges.

Réaliser cette vidéo, c'est notre façon de les remercier. La version HD est disponible à l'adresse http://www.youtube.com/watch?v=2uu-4cqoYuw.

D'une manière générale, les brésiliens sont très accueillants et n'hésitent pas à engager la conversation, même si vous ne comprenez pas un traître mot de leur langue. Ce n'est pas grave, il reste l'anglais... et les gestes ;-).

Petite pause au milieu de l'après midi pour prendre un café à la cafétéria du campus. Cette dernière est ouverte toute la journée en continu jusque 22h. Café brésilien.... arglllll .... c'est du sucre avec un peu de café et pour Pierre quelques "pao de queijo".... mais je crois qu'il a un peu exagéré, car ce soir, il était un peu HS ;-).

Retour au bureau où nous rencontrons deux futurs étudiants du M2 AIH de Metz.Nous les auront en cours l'an prochain. Pierre présente rapidement Edith et de mon coté le simulateur de fauteuil tout en discutant.

Voila, la journée se termine, direction l'hôtel, pour blogger un peu :-D. Demain, grosse journée culinaire, il est prévu d'aller manger dans un http://fr.wikipedia.org/wiki/Churrascaria : en conséquence, petit déjeuner léger et pas de repas de midi !