Visita de trabalho ao Brasil ;-) UFU, Uberlândia

2Août/190

Chegou no brasil pela quarta vez

Voila, j'y suis après un peu plus de 24h de transport. Départ 31/07 16h47 de Metz et arrivée 01/08 10h à Uberlandiâ soit une bonne journée de voyage sans trop d'attente, les délais étaient minimum entre train et avions.

Ce voyage est toujours dans le cadre du travail et va durer 2 mois. Il s'agit des chairs Franco-Brésilienne de l'Université Fédérale d'Uberlândia (UFU), en partenariat avec l'ambassade de France au Brésil. Ils ont lancé en 2019 leur première édition du programme de chaires franco-brésiliennes à l'UFU, destiné aux professeurs de l'UFU ou aux chercheurs d'établissements français d'enseignement supérieur et de recherche.

Avec Eduardo, nous avons soumis un dossier de recherche visant à "concevoir et évaluer en situation écologique une IHM multimodale basée sur les signaux physiologiques émis par l’utilisateur, une personne en situation de handicap moteur sévère". Des enseignements sont aussi prévus pendant ce séjour et ils s'articuleront autour de la Réalité Virtuelle et la Simulation pour la réhabilitation.

Notre dossier ayant été retenu, je suis à UFU pour une période de 2 mois du 1er août au 30 septembre 2019.

Constellation de Metz : Brésil dans les fontaines dansantes

Comme si tout le monde savait que je partais au Brésil cette année 😉

Un tour du monde qui s'arrête au Brésil

Le voyage

Les bagages

Ça commence bien sur avec la préparation des bagages... mais il faut prévoir pour 2 mois. Du coup ça fait pas mal de choses avec en plus les petites commandes des amis brésiliens 😉

Les 2 petites valises cabines pour le matériel et les cadeaux ...

La grosse valise pour les habits.

Je vais essayer de ne rien oublier. Pour cela on s'y prend minimum 3/4 jours à l'avance, et on ajoute les choses au fur et à mesure. Finalement je me retrouve avec plus de 40 kg de bagages portable compris. Heureusement la compagnie LATAM autorise 2 x 23kg en soute, plus une valise cabine de 8kg et un effet personnel (portable, sac à main etc.). Par contre il va falloir promener tout cela pour aller de la gare de l'Est à l'aéroport Charles de Gaulle d’où je décolle. De plus mon avion décolle à 22h et j'arrive gare de l'est à 19h20… du coup c'est super court, idéal si tout se passe bien… une vraie galère si j'ai du retard! Vu la non accessibilité du métro et du RER, le poids et l'encombrement des bagages et l'état de mon dos, j'opte pour un Uber (catégorie UberX) à la sortie de la gare.

Uber

C'est une première pour moi et comment dire ... je suis conquis, l'application Uber est tout simplement géniale. Une fois le moyen de paiement enregistré (une payweb card pour moi, je suis toujours un peu parano la dessus), on choisit le point de départ et d'arrivée sur l'application ainsi qu'un horaire. On peut suivre l'arrivée de notre Uber et on connaît le numéro de la plaque afin d'éviter les mauvaises surprises. Pour que le chauffeur nous reconnaisse, on tend en l'air le smartphone qui affiche une couleur qu'il peut voir et ainsi nous identifier.

Mon chauffeur Fahed m'aide à charger les 3 valises dans le coffre et c'est parti pour 40 minutes de trajet jusqu'à l'aéroport (25 km). Il est très sympathique et on discute simplement durant tout le trajet.

J'arrive à 20h15 à l'entrée principale de l'aéroport, on décharge les bagages et je peux directement aller au CheckIn pour déposer mes grosses valises. Le chauffeur repart. Je suis à l'heure, je n'ai pas sué sang et eau avec mes valises dans les méandres du réseau RATP, cela vaut bien les 40€ de courses plus les 2 € de pourboire que j'ai donné à mon chauffeur.

A titre de comparaison, j'ai regardé pour la même course avec un Taxi, je m'en serais sorti dans les 75-100€ sans les avantages d'Uber : la voiture vient à l'endroit choisi, il y a une estimation du coût de la course, le chauffeur est agréable. Je suis conscient des tensions entre Uber et les taxis... mais en lisant un peu j'apprends que :

À quel prix sont-elles délivrées?

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2016/01/26/29002-20160126ARTFIG00016-taxis-vtc-uber-la-licence-cristallise-les-tensions-depuis-le-debut.php

Les licences sont attribuées gratuitement. Mais, les nouvelles attributions étant quasi-inexistantes, les listes d'attente s'allongent. Il faut parfois attendre plusieurs années avant d'obtenir une licence gratuite. Du coup, les aspirants taxis se dirigent vers un marché secondaire, où les licences se vendent et s'achètent comme des petits pains, sur des sites spécialisés. Ce marché est géré par le syndicat des taxis.

On y apprend aussi que

Pourquoi les licences sont-elles si peu délivrées?

Les syndicats de taxis ont toujours eu une influence et une présence très forte dans le monde politique», dénonce l'économiste Jacques Delpa. Dans un rapport remis à Nicolas Sarkozy en janvier 2008, Jacques Attali, proposait sans détour de déréglementer cette profession, qui n'a pas bougé depuis la dernière loi (la loi Pasqua), qui date de 1995. À l'époque, il a calculé que 60.000 emplois pouvaient être créés. Aujourd'hui, l'estimation monte à 100.000 postes potentiels. Ce qui ferait du bien au chômage français.

Du coup, comme il y avait pénurie et aucune volonté de création de nouvelles licences... Uber a trouvé une faille et cette société n'est pas la seule à s'y être introduite, de nombreuses sociétés sont sur le créneau des VTC.

Du coup je déculpabilise complètement d'avoir choisi ce type de transport ;).

A l'aéroport et dans l'avion

Une fois les bagages enregistrés, direction les portiques de sécurité pour passer dans la zone internationale et l'attente devant la porte d'embarquement. 1 heure avant d'embarquer je prends un petit cachet pour me détendre.

Dans l'avion je suis bien placé, coté couloir, je vais pourvoir me lever facilement pendant le vol pour marcher un peu et détendre les jambes même si les sièges sont assez larges et suffisamment espacés pour les allonger. L'avion est un Airbus 350-900 et les sièges sont tous équipés d'un écran multimédia pour le visionnage de films récents et la lecture audio. On peut aussi suivre le parcours de l'avion sur l'itinéraire :

Ouaip ben c'est pas la porte à coté hein!

Voila c'est parti pour 12h de vol avec une arrivée à Sao Paulo à 4h00 heure locale. Le vol est sans encombres, seulement quelques turbulences 2h avant d'atterrir. Puis nouvel avion de Sao Paulo à Uberlandia de 8h45 à 10h00.

Arrivée à Uberlandia

Voilà, j'y suis, Uberlandia, Mina Gerais, Brésil après un peu plus de 24h de voyage. Bétania est à l'aéroport pour nous récupérer, moi et mes bagages. On charge le tout dans la voiture et direction l'appartement en ville.

Il est grand temps pour moi de prendre une douche et de me détendre un peu pour récupérer du décalage horaire et de la fatigue du voyage.

A l'arrivée, Juan et Eduarda sont là. Pfiuuuu qu'ils ont bien grandi. Juan est plus grand que moi et Eduarda est toute mignonne du haut de ses 9 ans.

Petite vue sur la ville depuis l’appartement

Aller tout le monde va se reposer, on commencera à travailler un peu plus tard.

Content de cet article?

Inscrivez vous à notre fil rss!

Posted by yann

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

[+] Zaazu Emoticons Zaazu.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aucun trackbacks pour l'instant